27/12/2012

PSY en gangster dans un dôjinshi, les Coréens furieux



Des médias coréens ont récemment découvert un extrait d'un dôjinshi japonais mettant en scène le chanteur coréen PSY dans le rôle d'un chef de gang qui n'hésite pas à enlever, torturer puis finalement violer des jeunes lycéennes japonaises. Les Coréens ont immédiatement exprimé leur colère sur la toile.


La page incriminée, ci-dessus, provient d'un manga amateur (dôjinshi) érotique intitulé "Samugesô no Kimchi na Kanojo" (サムゲ荘のキムチな彼女), basé sur le light novel et l'animé "Sakurasô no Pet na Kanojo" et prévu pour une sortie le 31 décembre prochain.

La caricature est venue de l'épisode 6, diffusé le mois dernier, très controversé au pays du soleil levant car on y voit Sorata Kanda cuisiner et servir un samgyetang, une soupe de poulet au ginseng typiquement coréen, alors que dans le light novel c'est un riz Okayu, une recette japonaise.


Dans le dôjinshi, ce sont les Coréens qui sont en colère au sujet de "l'affaire samgyetang" et ils s'en prennent à trois jeunes femmes en les forçant à manger des plats traditionnels coréens.

Cependant, alors que les Coréens ont critiqué avec véhémence cette parodie qui ne fait pas dans la finesse, les internautes japonais ont été surpris d'apprendre qu'on en parlait à l'étranger. Il faut savoir qu'au Japon PSY n'est pas vraiment connu. C'est d'ailleurs le seul pays où son tube "Gangnam Style" n'as pas eu de succès.


L'animé "Sakurasô no Pet na kanojo", adapté du light novel éponyme de KAMOSHIDA Hajime, est diffusé depuis le 8 octobre 2012 notamment sur Tôkyô MX et MBS.


Histoire :
Au lycée, Sorata vit au Sakurasô, un dortoir d’enfants à problèmes. Elle y rencontre une nouvelle élève, Mashiro, qui se dit être une grande artiste. Sorata décide de la défendre dans ce monde de brutes, mais Mashiro est totalement insouciante et ne sait pas comment vivre seule.



© Hajime Kamoshida / ASCII MediaWorks / Sakurasou Committee

⊂⊃。Д。) Kaji-soku via Rocket News 24, Animeland (Animebase)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire